• Des montagnes et des mots

    Des montagnes et des mots













    Angarika Givnda, Le chemin des nuages blancs.

    " Pour découvrir toute la grandeur d'une montagne, il faut rester à une certaine distance; pour en comprendre la forme, il faut la contourner; pour en apprécier les humeurs, il faut l'observer à l'aube et au couchant, à midi et à minuit, sous le soleil et sous la pluie, sous la neige et dans la tempête, en été, en hiver, à chaque saison. celui qui peut ainsi la contempler participe davantage à la vie qui l'anime, tout aussi variée et intense que celle d'un être humain. Les montagnes croissent et dépérissent, elles repirent et palpitent de vie.Elles attirent et recueillent en elles les énergies invisibles qui les environnent : les forces renfermées dans l'air et dans l'eau, les forces électriques et magnétiques; elles créent les vents, les nuages, les tempêtes, les pluies, les cascades, les rivières. Elles donnent vie à tout ce qui les entoure et offrent gîte et nourriture à des êtres innombrables. telle est la puissance des grandes montagnes."


    John Muir,

    "Errez tranquillement dans n'importe quelle direction et goûtez la liberté du montagnard. escaladez les sommets et écoutez leurs bonnes nouvelles. La paix de la nature coulera en vous comme le soleil dans les arbres. Les vents vous insuffleront leur fraîcheur et les tempêtes leur énergie, tandis que vos soucis tomberont comme les fueilles d'automne."